Menu

VINIFINE une des plus grandes offres de BELGIQUE en terme de capacité

LIVRAISON GRATUITE DÈS € 145,- D'ACHAT, SINON €8,95

Vous ne trouvez pas le vin recherché? Cliquez ici!

PAIEMENT SÉCURISÉ

Derniers articles ajoutés ×

Votre panier est vide.

Comprendre le vin: Savoir analyser

 comprendre-vin-description

Vous aimez le vin mais n’avez jamais cherché à le comprendre et à mieux le connaitre ? Vous souhaitez apprendre les bonnes pratiques en terme de dégustation ? Vous voulez savoir ce qu’apporte chaque vin. Voici nos conseils pour votre dégustation de vin.

Pour analyser un vin et en apprécier la dégustation, il y a trois étapes à suivre dans l'approche du vin:

La première analyse, l’analyse visuelle

Pour commencer, il y a la vue. Quand on observe un vin, on parle de sa robe. Cette robe peut être profonde ou pas, nette ou pas, limpide ou non.

Précédemment, la robe permettait de comprendre rapidement si le vin était malade. Un vin qui n'est pas net mais trouble recèle souvent des maladies. Grâce aux techniques de vinification actuelles, il est très rare de retrouver un vin qui ne soit pas limpide ou net.

La robe nous donne également des indications pour comprendre l'âge du vin. Le halo qui apparaît dans un verre penché nous permet de savoir si la couleur est violacée, rubis, grenat, tuilée, orangée, dorée,.... Les couleurs tirant vers le brun sont les teintes d'un vin vieux. Les couleurs pâles pour les vins blancs et violacées pour les vins rouges sont les caractéristiques d'un vin jeune.

La couleur du vin et son intensité nous donnent des indications sur le type de climat et le cépage qui le compose. Par exemple, le pinot noir est très clair et le tannat est très sombre.

La deuxième analyse, l’analyse sensorielle

Ensuite, vous avez l'odorat. On va chercher à distinguer les arômes ou le bouquet du vin. Les flaveurs vont correspondre à des éléments de notre mémoire olfactive. De manière simple, on considére que les arômes décrivent des vins plus jeunes et dont l’ensemble est d’une complexité moyenne. Le bouquet est le propre des vins de garde et dont la complexité est manifeste. Les arômes sont aussi appelés le nez, il est décomposé en plusieurs sensations odorantes. Le premier nez correspond aux sensations immédiates comme la puissance ou la fraîcheur. Le deuxième nez révèle l'évolution de la tonalité du vin. Ce vin peut être fermé ou court comme il peut être complexe et fait d'arôme primaires, secondaires ou tertiaires.

La troisième analyse, l’analyse gustative

Enfin, vous êtes autorisé à boire le vin, c'est le goût. Comme le disent certains, c'est le contact charnel avec le produit. La distance est de plus en plus réduite. Il permet de confirmer ou d’infirmer les analyses précédentes et surtout celles du nez. En bouche on retrouve aussi les premières sensations, c'est l'attaque. Après cela vous pouvez remuer le vin en bouche afin de l'oxygéner notamment en prenant une petite respiration pendant l'analyse gustative. Vous pourrez aussi percevoir des caractéristiques comme l'acidité ou l'astringence. Après cette analyse vous pouvez recracher ou boire le vin.

Enfin, après ces différentes analyses, vous pouvez émettre un jugement sur sa qualité. Si vous êtes en verve, vous pouvez même suggérer sa conservation ou comment l'accorder.

Bonne dégustation et bonne analyse!